Bloctel : comment s’inscrire à la liste rouge anti-démarchage ?

La liste rouge anti-démarchage, baptisée Bloctel est mise en service le 1er juin 2016. Successeur de Pacitel, ce projet vise à protéger les consommateurs des appels intempestifs des sociétés de démarchage, et va enfin voir le jour après des années de réflexion et d’essais infructueux. Nous vous donnons les conseils pour s’inscrire et dire adieu à ces appels indésirables.

Comment s’inscrire sur la liste Bloctel ?

L’inscription au service Bloctel est simple : à partir du 1er juin 2016, tous les consommateurs qui ne souhaitent plus recevoir d’appels commerciaux n’ont qu’à se rendre sur le site bloctel.gouv.fr (en service prochainement) et y renseigner leurs numéros de téléphone fixe et/ou mobile, ou faire la demande par courrier.

Est-ce gratuit ?
Oui.

En combien de temps est-ce pris en compte ?
Il faut compter environ un mois entre l’inscription au service et sa mise en service pour les numéros concernés. En résumé si vous vous inscrivez pendant la première semaine de juin, vous serez « libérés » des appels intempestifs dans le courant du mois de juillet.
Une fois la demande effectuée, un récépissé précisant la date de mise en service vous sera délivré.

Est-ce valable à vie ?
Non.
Cette inscription est valable trois ans et l’organisme gestionnaire (Opposetel) est tenu d’informer les inscrits trois mois avant l’expiration de leur inscription pour qu’ils n’oublient pas de se réinscrire s’ils le souhaitent.

Et Pacitel dans tout ça ?
Les personnes précédemment inscrites sur la liste Pacitel doivent s’inscrire sur la liste Bloctel car il n’y a pas de report automatique des numéros.

Un centre d'appel - illustrationVitor Lima (CC-BY-2.0)

Trop beau pour être vrai ?

Sur le papier, la liste Bloctel est une bonne chose et apporte une solution à un problème très actuel. Mais tout comme le projet Pacitel de 2011, Bloctel comporte son lot de failles/désagréments.

Inscription non rétroactive
L’inscription sur la liste Bloctel n’est pas rétroactive. C’est à dire que si vous avez donné votre numéro à des sociétés en acceptant qu’elles ou leurs partenaires vous contactent, alors ces sociétés pourront vous appeler sans risquer d’amendes.

Appels “offshore”
Deuxième problème, la grande majorité de ces centres d’appels sont situés hors de France et même si la loi prévoit de punir les donneurs d’ordres locaux, la tâche semble bien ardue. Qui plus est qu’avec les technologies actuelles, il est tout à fait possible de faire apparaître un numéro qui n’est pas celui qui passe véritablement l’appel.

Côté SMS et « ping call », ça reste la jungle
Il faut aussi savoir que le périmètre d’action de cette liste rouge ne concerne que les appels téléphoniques, les SMS sont exclus de cette liste et risquent à terme de devenir le nouveau terrain de jeu des télémarketeurs.
Pour dénoncer les pratiques abusives côté SMS, le gouvernement a mis en place un numéro spam SMS, le 33700.
Et vous avez certainement vu fleurir des appels enregistrés dernièrement de type « Appelez-nous à tel numéro, votre conseillère a un message pour vous » « Vous avez reçu un colis, rappelez-nous à ce numéro ». Avec un numéro surtaxé à la clé, ces appels sont des arnaques et Bloctel n’est pas là pour résoudre ce problème.

Beaucoup de questions restent en suspens et il faudra attendre le mois de juillet pour dresser un premier bilan ce cette nouvelle liste rouge.
Un volet répressif est prévu, les entreprises ne respectant pas les nouvelles règles devraient être pénalisées. Le gouvernement a annoncé prévoir les premières condamnations pour juillet 2016 soit à peine un mois après l’entrée en vigueur de la loi. Objectif : faire des exemples et refroidir les ardeurs !

Tweet de Benoît Hamon

Bloctel, kézako ?

Qui n’a jamais reçu d’appels intempestifs pour changer ses fenêtres ou installer des détecteurs de fumées ? Le démarchage téléphonique existe depuis des décennies mais au cours des dernières années le rythme s’est accéléré au grand dam des consommateurs. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a mandaté l’entreprise Opposetel pour la gestion de la liste BlocTel à partir du 1er juin 2016.

Bloctel fonctionne comme une liste rouge : les consommateurs qui ne veulent plus être démarchés ont la possibilité de s’inscrire gratuitement sur le site bloctel.gouv.fr pour ne plus recevoir ce type d’appels. L’ouverture des inscriptions est prévue au 1er juin 2016 et les premières amendes sont prévues pour juillet 2016.


Vous avez apprécié cet article ? Consultez les guides J’aime Attendre


3 commentaires à “Bloctel : comment s’inscrire à la liste rouge anti-démarchage ?”

  1. Charles
    6 mai 2016 at 10 h 48 min #

    Je crains que Bloctel ne soit qu’une liste Pacitel 2.0. Les sociétés de démarchage trouveront rapidement une faille. Merci pour votre article je guette l’ouverture du service pour m’inscrire sur cette liste Bloctel.

  2. beinat
    30 novembre 2016 at 4 h 45 min #

    je me suis inscrite sur la liste bloctel depuis l ouverture et rien ne se passe j ai toujours des appels qui me dérange de pub merci de bien vouloir vérifier mon numéro

  3. ledoux
    18 octobre 2017 at 13 h 54 min #

    inscrite sur bloctel je suis tous les jours harcelée par des appels téléphoniques c’est vraiment pénible. pourriez vous faire le nécessaire merci

Laisser un commentaire à Charles

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.