Conseils pour visiter Saint-Pétersbourg sans attendre

Saint-Pétersbourg, « Venise du nord »

canaux saint pétersbourg
Saint-Pétersbourg est surtout connue pour son réseau de canaux et ses ponts spectaculaires qui lui donnent le nom de «Venise du Nord». Mélange d’une architecture exceptionnelle et d’une histoire riche – Saint-Pétersbourg est le berceau de la révolution russe – la ville contient certains des musées les plus importants au monde, et vous plonge dans une atmosphère cosmopolite où les étranger sont toujours les bienvenus.

Pensez à télécharger notre application mobile Hurikat pour éviter les files d’attente dans les plus grands lieux touristiques d’Europe ! Elle est disponible gratuitement sur iOS et Android et vous donne les infos à jour et en temps réel.

Quand venir ?

Le meilleur moment pour venir à Saint-Pétersbourg dépend complètement de ce que vous souhaitez y faire.Les mois pris d’assaut par les touristes sont le mois de juin et le début du mois de juillet, pour les célèbres «nuits blanches» (ces journées où le soleil ne se couche presque pas). Cette période est idéale pour admirer les ponts, assister à des concerts ou fêtes de plein air, ou encore se rendre au «Palais d’été». Vous pourrez profiter  à loisir de la joie de vivre qui règne à cette période de l’année dans la ville du tsar.

canaux saint pétersbourg

Pour optimiser vos visites et éviter au maximum la foule, les mois de mai et septembre sont de très bonnes alternatives : la météo est clémente, les hôtels sont moins chers et la saison a déjà commencé pour les fontaines de Peterhof (à partir du 30 avril en 2014). Essayez tout de même d’éviter le début du moi de mai qui correspond aux vacances des russes, ils sont alors nombreux à venir profiter de leurs vacances à Saint-Pétersbourg (du 1er au 10 environ), la deuxième partie du mois de mai est donc un bien meilleur choix pour planifier votre séjour. L’année scolaire commence au tout début du mois de septembre ce qui rend également cette période assez agréable pour les visites touristiques.

Si vous êtes fan de poésie russe, vous serez les plus heureux en octobre, où vous tomberez sous le charme de l’Automne d’Or de Saint-Pétersbourg. C’est le meilleur moment pour découvrir les parcs et les résidences impériales.

Le mois de novembre est parfait pour les solitaires, les amateurs de photos sombres et les fans de Dostoievski (il faut dire qu’on est souvent les 3 à la fois). Ne manquez pas d’aller rendre visite à l’impressionnant Cavalier de bronze qui a inspiré à Alexandre Pouchkine le poème éponyme, et profitez de la vue d’imposants nuages gris comme vous n’en avez jamais vus.

Pour les amateurs de musées, préférez l’hiver (en évitant les 10 premiers jours de janvier, qui sont les vacances scolaires locales) car l’Ermitage et tous les autres lieux immanquables seront quasiment déserts et ils valent vraiment le coup. Non seulement vous gagnerez donc beaucoup de temps, mais aussi d’argent car le prix des hôtels est imbattable à cette période. Ne vous laissez pas impressionner par les températures nordiques, un bon bouillon et la visite du Vodka Museum sauront vous réchauffer.

Astuce générale : Il peut être astucieux d’opter pour la PetersburgCard, elle vous donnera accès à 40 musées, à des réductions, des visites et 2 trajets de transports en commun sont même inclus dans le prix. Vous pouvez la réserver en ligne pour 2, 3 ou 5 jours (comptez environ 50 € pour deux jours). Avoir les tickets en main vous permettra parfois d’éviter la queue. 

Le musée de l’Ermitage

hermitage saint petersbourg
C’est le ‘Louvre Russe’ mythique et plébiscité qui fut nommé « meilleur musée du monde » par les utilisateurs de Trip Advisor en 2013. Situé dans le palace de Tsars Romanov, le musée de l’Ermitage accueille presque 3 millions de visiteurs chaque année. Si vous arrivez à Saint-Pétersbourg en haute saison (surtout juin-juillet), ne soyez pas intimidés par la file d’attente, s’étendant parfois jusqu’au square d’à côté : il s’agit en fait de la file d’attente « gratuite » – plus de la moitié des visiteurs de l’Ermitage sont des étudiants ou élèves qui peuvent y accéder gratuitement – et vous n’aurez pas à l’emprunter si vous avez votre ticket (achetez-le en ligne ou sur la billetterie automatique à l’entrée du musée). En hiver il y a souvent la queue pour les vestiaires, ce qui fait que même si vous avez votre ticket vous risquez d’attendre un peu.

 

Astuce 1 : Vous pouvez réserver vos tickets en ligne ou achetez-les aux guichets automatiques sur place. La deuxième option est moins chère, mais veillez à avoir l’appoint car la machine ne rend pas la monnaie : environ 400 RUR, soit 8 €. 

Astuce 2 : Soyez prudents si vous voulez prendre des photos : vous devrez vous acquitter de 200 RUR (4 €) pour être autorisés à le faire. Le droit de prendre des photos est cependant inclut dans le prix du billet en ligne. 

ermitage saint petersbourg
Au delà des peintures de De Vinci ou Monet, l’Ermitage abrite aussi de nombreux objets atypiques qui vous enchanteront certainement : le plus vieux tapis au monde (le « tapis Pazyryk »), la collection de figurines grecques (statuettes Tanagra) ou la pièce de Caucase contenant des objets provenant de Moshtcevaya balka, un site archéologique peu habituel au nord de la route de la soie Caucasienne. Le musée héberge aussi la « galerie des trésors », composée de « golden rooms » (1500 ouvrages en or d’Eurasie, des côtes de la mer noire et d’orient) et de « diamond rooms » (avec une très grosse collection de joaillerie). La visite de la « galerie des trésors » n’est pas incluse dans le prix d’entrée du musée.

 

Astuce 3 : Si vous voulez visiter la Galerie des trésors en haute saison, il conviendra d’arriver un peu avant l’ouverture du musée : l’admission se fait en petits groupes accompagnés d’un guide. Il y a plusieurs créneaux horaires, avec différentes langues pour les visites. Il arrive fréquemment en haute saison que tous les billets d’accès de la journée soient vendus une heure et demie après l’ouverture du musée, il faut donc être réactifs si vous souhaitez visiter cette partie. 

Astuce 4 : Afin d’optimiser votre visite, nous vous conseillons de télécharger l’application mobile officielle de l’Ermitage. Elle existe pour Android  et pour iPhone.

Astuce 5 : Le musée est fermé le lundi. Si vous venez en haute saison, essayez de fixer votre visite à l’Ermitage le mercredi après-midi et surtout évitez le jour le plus chargé : le mardi. Il y a également moins de monde entre midi et deux et en fin d’après-midi (mais gardez à l’esprit que pour voir toutes les collections importantes de l’Ermitage vous en aurez facilement pour 3 à 4 heures). La billetterie ferme une heure avant le musée lui-même. 

Astuce 6 : L’entrée au musée est gratuite le premier jeudi de chaque mois, mais essayez d’éviter ce jour-là car la file d’attente à l’entrée est énorme. 

Astuce 7 : Les jours à bannir en 2014 (car très chargés) sont les les 27 et 28 mai, les 5, 10, 24 et 25 juin, les 1, 3, 8, 13, 15, 22 et 26 juillet et enfin les 7, 10 et 12 août. 

Le musée Russe

Espérons que vous n’avez pas attrapé le syndrome de Standhal à l’Ermitage, et si vous avez encore soif d’art, faites un tour au Musée Russe. La collection retrace toute l’histoire de l’art russe, des icônes du 11ème siècle aux artistes contemporains. La collection d’avant-garde russe et les peintures soviétiques sont particulièrement intéressantes. Arrêtez vous pour admirer le travail de Pavel Philonov (l’un des artistes futuristes les plus en vogue du 20ème siècle) : le musée russe abrite la majorité de ses oeuvres. Vous ne le regretterez pas, c’est promis.

 

musée russe, pavel filonov

Pavel Filonov - Feast of kings, 1913

 

Le musée est ouvert de 10 heures à 18 heures les lundis, mercredis, vendredis, samedis et dimanches et de 13 heures à 21 heures le jeudi. Mardi est le jour de fermeture. La billetterie ferme une demi-heure avant le musée.

Astuce 1 : Le musée est souvent pris d’assaut le lundi – puisque c’est le jour de fermeture de l’Ermitage. Le meilleur moment pour visiter est le jeudi après-midi ou le vendredi matin. 

Astuce 2 : Vous pouvez acheter les tickets et entrer dans le musée par l’aile Benois, où la queue est bien moins importante. Vous risquez alors de faire le tour des collections par ordre anti-chronologique, mais sans perdre de temps à l’entrée. 

Peterhof

fontaines peterhof
Pierre-le-grand a conçu Peterhof comme la résidence du « roi de la mer ». Il voulait en faire un symbole de la Russie comme grande puissance européenne, avec un pied dans les océans du monde, capable de concurrencer les plus beaux monuments de l’Ouest, et par dessus tout Versailles. Bien que l’ensemble soit situé en dehors de la ville de Saint-Pétersbourg, il participe largement à sa notoriété auprès des millions de touristes étrangers. En plus du Palace, le complexe comprend 20 musées, pavillons, bâtiments et des magnifiques parcs avec plus de 150 fontaines. Vous ne pouvez pas passer à côté de Peterhof, même si la visite s’accompagne souvent de nombreuses files d’attente.

 

Astuce 1 : Si vous venez en haute saison, essayez de venir le lundi : le Palace est fermé mais tout le reste est ouvert et l’affluence est alors non-comparable (évidemment les touristes choisissent souvent un autre jour pour pouvoir aussi visiter le palace). Vous ne perdrez pas grand chose et vous gagnerez énormément de temps.

Astuce 2 : Si vous tenez absolument à voir le Palace, essayez d’arriver le plus tôt possible. Pour les touristes étrangers , aussi bien en groupe qu’en individuel, le temps de visite est limité : de 10h30 à 12h pour la première session et de 14h30 à 16h15 pour la deuxième. Achetez vos tickets vers 9h30/10h, puis allez vous balader dans les jardins supérieurs et inférieurs avec leurs célèbres fontaines, admirez les petits pavillons et les musées thématiques. 

Astuce 3 : Tous les jours à 11h en été, vous pouvez assister au démarrage de la Grande Cascade : un ensemble de 64 fontaines qui s’étend de la façade Nord du Palace au «Marine Canal» et qui comprend près de 200 statuettes en bronze. C’est plus que spectaculaire et nous ne saurions que trop vous le recommander ! 

Astuce 4 : Prévoyez votre visite à l’avance et préparez-la. Choisissez quelles parties des parcs et des monuments vous souhaitez visiter en priorité. Les alentours de Peterhof sont trop vastes pour que vous puissiez tout visiter. 

Dans la partie ouest du Jardin du bas vous pouvez visiter le Palace Monplaisir, la résidence favorite de Pierre-le-grand et le coeur de Peterhof (fermée le dernier lundi du mois), l’annexe Catherine qui était autrefois le théâtre de magnifiques banquets, bals et réceptions de la cour (fermé le dernier jeudi du mois), ou encore le pavillon des bains qui donne un aperçu de la vie quotidienne de la cour russe (fermé les mercredis).

Astuce 5 : Si la journée est pluvieuse, il est préférable de repousser la visite de Peterhof, la plupart des musées et pavillons seront fermés. 

Tsarskoye Selo (Le palace Catherine)

Un autre endroit formidable à visiter en dehors de Saint-Pétersbourg est Tsarskoye Selo (le Palace Catherine), avec l’un des plus beaux jardins à l’anglaise de Russie et un style Rococo caractéristique. La pièce la plus célèbre du «Tsarskoye Selo» est sans doute la chambre d’ambre, aussi connue sous le nom de «huitième merveille du monde».

 

palace catherine tsarkoye selo

 

Les heures d’ouverture du palace sont assez limitées : du mercredi au lundi de 12h à 16h, et le Palais est fermé le mardi. Il y a une nocturne le lundi de 19h à 20h, et même si une heure n’est pas suffisante pour tout voir, beaucoup de visiteurs utilisent ce créneau. La file d’attente peut se former dès 18h, car il arrive que la palais ouvre ses portes un peu avant 20h.

Pendant l’été, l’attente estimée atteint souvent les deux heures, et il faut faire très attention aux nombreuses restrictions du Palais : pour les visiteurs individuels, l’entrée est possible de 12h à 14h puis de 16h à 17h (et à 20h les lundis). Pour vérifier ces informations à la dernière minute, consultez le site du musée, mais pour être certain de rentrer et de ne pas s’arracher les cheveux, le mieux est encore de réserver une visite de groupe.

Astuce : ne venez pas seuls, ou alors arrangez-vous avec d’autres étrangers. Une fois dans la queue vous pourrez chacun à votre tour vous balader dans les parcs et jardins en laissant les autres faire la queue pour vous, c’est une pratique normale et acceptée en Russie. Même si l’idéal reste de réserver une visite groupée. 

Le top 10 des choses à faire à Saint-Petersbourg.

1) Admirez les ponts de la Neva se lever pendant la nuit

Munissez vous d’une bouteille de champagne et d’un appareil photo, rejoignez la rive de la Neva et regardez les ponts s’élever pour permettre aux bateaux de naviguer. Assurez vous d’être sur la rive droite : une fois que les ponts s’élèvent, et comme le métro est fermé la nuit, vous n’aurez plus aucun moyen de traverser la Neva ! Ca vous donne une idée de la complexité de la vie des Pétersbourgeois à cause des ponts…

2) Mangez un «pychki» au 25 Bolchaya Konyuchennaya

Ces donuts sont les mêmes que 50 ans en arrière : bon marché et délicieux. Inutile de continuer, vu que vous êtes probablement en train de relire la première phrase : OUI, c’est vrai, les russes avaient des donuts à l’époque soviétique, et ils avaient même des «donuts cafés» comme celui-ci !

 

3) Montez sur l’un des toits de Saint-Petersbourg

Les vues sont imprenables, surtout proches de la Neva. Regarder les ponts au soleil couchant sur l’un de ces rooftops est un combo ! Si vous ne connaissez personne pour vous indiquer un toit à escalader, pas de panique, il existe des visites guidées des toits de Saint-Pétersbourg où les roofers vous accompagneront pour un prix raisonnable.

 

4) Dites à un local que vous avez été à Moscou mais que vous préférez Saint-Petersbourg

Vous allez vous faire beaucoup d’amis, aussitôt cette phrase prononcée. Les pétersbourgeois n’aiment pas les moscovites qu’ils considèrent snobs et mal éduqués. Ironiquement, la plupart des Moscovites sont d’accords avec ce dernier point, adorent les pétersbourgeois et n’aiment pas le autres Moscovites. Pas besoin de percer plus les mystères de la psychologie russe, sachez juste qu’être un peu condescendant envers Moscou est chose classique à Saint-Pétersbourg.

 

5) Profitez d’une balade sur la Perspective Nevsky

C’est le centre de la ville et son artère principale. Si vous connaissez quelqu’un à Saint-Petersbourg, ne serait-ce que votre voisin d’avion à l’aller, il est presque certain que vous le retrouverez ici.

 

6) Embrassez-vous sur le pont des baisers

Si vous allez à Saint-Pétersbourg avec l’élu de votre coeur, rien n’est plus romantique que d’aller échanger un baiser sur ce pont chargé d’histoire et de légendes. Le bonheur est garanti aux couples venant s’embrasser ici, et plus le baiser est long, plus heureuse sera leur vie à deux.

 

7) Visitez le Mariinski Theatre

C’est l’un des plus célèbres théâtre d’opéras et de ballets au monde, pensez à acheter en avance vos tickets sur internet (http://www.mariinsky.ru/en).

 

8 ) Jetez une pièce au Chizhyk-Pyzhik

Sur la digue du Fontaka, vous trouverez une petite statuette d’environ 11 centimètres représentant un oiseau. La tradition veut que si vous lancez une pièce en faisant un voeu et que cette pièce ne tombe pas dans la rivière mais atterrit sur le socle de la statuette, votre voeu sera exaucé. Une chansonnette populaire est dédiée à cette croyance et en dit long sur la culture russe :

 

Chizhyk-Pyzhik, ou étais-tu ?

Tu as bu la vodka sur le Fontanka, 

pris un shot, pris un autre, 

tu t’es saoulé

 

Jetez un oeil à cet article, (malheureusement uniquement en anglais) pour connaitre les origines de cette chanson, si vous voulez comprendre pourquoi en Russie, les oiseaux des comptines boivent de la vodka !

9) Grimpez la colonnade de la Cathédrale Saint Isaac

250 marches pour une vue à 360 degré de la ville.

 

10) Passez au musée des «machines rebelles»

… Ou le musée Lego. Ou le musée de l’histoire de la brique. Ou le musée du rêve freudien, des vélos d’empereurs, de la mort, des jeux d’arcades soviétiques…  Bref. Saint-Pétersbourg est vraiment la ville la plus culturelle de Russie.

N’oubliez pas de télécharger notre application mobile Hurikat pour éviter les files d’attente dans les plus grands lieux touristiques d’Europe ! Elle est disponible gratuitement sur iOS et Android et vous donne les infos à jour et en temps réel.

Articles similaires:

  1. Conseils pour visiter Moscou sans attendre
  2. Conseils pour visiter Paris sans attendre
  3. Conseils pour visiter Barcelone sans attendre
  4. Conseils pour visiter Londres sans attendre

Vous avez apprécié cet article ? Consultez les guides J’aime Attendre


8 commentaires à “Conseils pour visiter Saint-Pétersbourg sans attendre”

  1. Clodette
    16 mai 2014 at 17 h 46 min #

    Vraiment super article. Je dois partir à Saint-Petersbourg dans 3 semaines, j’ai vraiment hate d’y être. Merci encore.

  2. marcoucha
    15 juin 2014 at 11 h 07 min #

    Privet,

    Très bel article superbes photos, je pratique St Pétersbourg depuis 2003 (le tricentenaire), mon amie y réside et je compte aller y vivre
    Dans cet article, vous ne parlez pas de la forteresse et St Pierre St Paul (la naissance de St Petersbourg), cela manque un peu, mais on ne peux parler de tout tellement cette ville est chargée d’histoire et de monuments.
    Très vrai au sujet des Moscovites
    Me concernant, a St Pétersbourg je suis un peu comme chez moi tout en étant dépaysé (je suis Francais d’origine Italienne),
    J ‘aime aussi beaucoup St Pétersbourg sous la neige de Février, me promener au parc Primorski, cette ville est envoutante et pourtant j’ai beaucoup voyagé, mais c’est celle que je préfère
    bonne visite a celles et ceux qui désirent faire connaissance avec cette ville, j’y ai « envoyé » beucoup de monde, aucune déception, mais s’il vous plaît, n’y allez pas pour trois jours seulement, vous risquez de regretter de ne pas y être resté plus longtemps (au moins 8 jours)
    Marcoucha

    • Soizic de J'aime Attendre
      16 juin 2014 at 17 h 18 min #

      Merci pour votre témoignage ! Nous n’avons en effet pas parlé de la forteresse, il a fallu faire des choix, mais nous pourrions parler de Saint-Pétersbourg pendant des heures ;) En espérant que nos conseils vous aideront à éviter la foule.
      Soizic

  3. Denis MARIDAT
    30 novembre 2015 at 23 h 14 min #

    l’article est intéressant donne envie de voir ,non, de séjourner à saint Petersburg.

    seul renseignement que j’aurais aimé avoir , c’est le mode de déplacement ,à pied? en Metro ?en train en bus, surtout pour les palais en dehors de la ville.

  4. Achille CECCALDI
    29 janvier 2016 at 21 h 08 min #

    Bonsoir,
    En effet, outre mes plus sincères félicitations pour ce condensé de renseignements précieux (nous partons fin mai), je me permets de relancer l’interrogation de M. Denis MARIDAT :
    Quels conseils donneriez-vous pour les modes de déplacements les plus adéquats (coût, rapidité) .
    Remerciements anticipés.

    • Yana
      1 février 2016 at 22 h 16 min #

      Bonsoir,

      Pour tous les sites et musées du centre ville on vous conseille de déplacer à pied (l’avenue Nevsky, les petites rues pavées à côté des canaux type Fontanka, la place sur laquelle se trouve le musée d’Hermitage sont extrêmement beaux et vont bien le détour). Pour le reste des déplacements dans la ville le métro est la meilleure option : environ 0,50€ par trajet avec le cours actuel de rouble).
      Pour les palais qui sont un peu plus loin, prenez Météor pour aller à Peterhof : c’est un hydroglisseur qui part du quai de la Néva en face du Palais d’Hiver et arrive directement au quai du Parc Inférieur de Peterhof (compter environ 30 minutes).
      Il y a aussi des minibus (marshrutka en russe) qui circulent en ville et vous permettront également d’arriver aux palais plus éloignés (pour palace Catherine, par exemple, les minibus partent de la station de métro Moskovskaya), mais cela sera plus dur à s’orienter avec ceux-ci, les conducteurs ne parlent que le russe. Privilégiez donc le métro quand c’est possible.

      Je vous souhaite passer de très bons moments à cette ville magnifique!

      Cordialement,
      Yana

      • Denid Maridat
        7 novembre 2016 at 20 h 36 min #

        Merci à Yana pour ces renseignements bien ciblés.

  5. martine Derny
    6 novembre 2016 at 21 h 06 min #

    Bonjour
    merci pour tous vos renseignements; nous partons le 29 novembre pour 5 jours; .
    Pouvez vous me dire si Météor fonctionnera encore pour aller à Peterhof; je trouve des promenades en bateau qui arrêtent en septembre
    merci

Laisser un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.